La conquête des Terres de Neetud Maha
Bonjour étranger, tu vas bientôt devoir faire un choix.
Sauveras-tu l'équilibre entre la Lumière et l'Ombre ou préféreras-tu mettre un terme à leurs actions basses ? À toi de choisir, mais avant cela, je te conseille de lire les règles et de consulter le livre de l'Histoire.

La conquête des Terres de Neetud Maha


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Projet abandonné... désolé pour la gêne occasionnée

Partagez | 
 

 Dark Vador, l'émisaire de la Mort

Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Vador
Seigneur Vador
Seigneur Vador
avatar

Messages : 676

Feuille de personnage
Race: Sith/Cyborg
Vie:
84/84  (84/84)
Niveau: 3

MessageSujet: Dark Vador, l'émisaire de la Mort   Dim 15 Nov - 11:58

Force : 13 (+2)
Constitution : 13
Agilité : 10 (+1)
Dextérité : 5
Intelligence : 5
Charisme :6 (-1)

Nom : Hunt ( hunt = chasseur en anglais, mais aussi loup en estonien)
Prénom : Il ne se souvient plus du temps où on l'appelé par son prénom, maintenant on l'appelle, Rigikohus (suprême)
Race : Loup-Garou
Classe : Mangeur d'Homme
Âge (soyez crédible): 65 ans
Rang : Seigneur Mort-Vivant et Roi des Lycanthrope
Lieu de résidence (cf géographie): La Grande Île

Description physique (au moins 5 lignes*) :
Son côté loup a pris le dessus depuis bien des années, son poil sombre se réfléchit à la lumière de la Lune comme une pierre noire. Sa musculature est impressionnante, en un coup de patte, il pourrait éjecter un homme à plus de 5 mètres. Ses grosses mains griffus, inspire la terreur. Si sa force est impressionnante, son agilité l'est aussi, rapide comme le léopard, il grimpe aux arbres sans aucune difficulté et avec un élégance digne du roi qu'il est.
Sur ses gigantesques crocs légèrement jaunis par le temps repose souvent quelques traces rouges écarlates. Son hurlement fait frémir les plus courageux, son cri les fait fuir. Ses petits yeux brillant, cachés par les touffes de poils noirs ont perdu leurs éclats bleutés, c'est la bête qui a pris le dessus.
Il n'arrive que très rarement à prendre sa forme humaine, et seulement partiellement.

Description du caractère (au moins 5 lignes*) :
Rigikohus Hunt était autrefois un homme, il ne se souvient que vaguement de ces temps qu'il qualifie d'années de faiblesses. Il a gardé de sa forme humaine un grand sens de l'honneur, qui s'est amplifié au cours des années, ce qui est extrêmement rare, on pourrait comparé sa loyauté à celle des Nains, mais son courage devrait être qualifié de témérité.
Son agressivité et celle du grizzly, sa peur est inexistante, c'est certainement à cause de sa témérité qu'il a perdu ce sens. Sa rage est celle du père qui a vu sa famille se faire égorger sous ses yeux. Sa haine est celle de la mère qui a vu ses enfants torturés sans pouvoir intervenir.
Il n'est pas maléfique, il est plutôt vengeur. Il ferait tout pour protéger les siens, quand à perdre un bras.
Rigikohus est le chef exemplaire d'un certain côté, mais le chef faible d'un autre car il se laisse trop facilement emporté par ses sentiments.
Sa rage ne le perdra jamais, au contraire, il la cultive...

Histoire personnelle (au moins 8 lignes*) :
Je vais vous racontez des choses qui dépasse l'entendement humain. Préparez-vous à lire des choses incroyables, des choses dont même Rigikohus Hunt ne se souvient pas.

I Le commencement, une vie, une malédiction, un immortel

Il fut un temps où le Mal dominait tout le Monde, on appela cette période le temps des terreurs, toutes les personnes vivant du côté de l'Inquisition aujourd'hui on au moins perdu un membre de leur famille à cause des massacres qui furent commis.
Les Peaux-vertes étaient encore des nomades sans foi ni lois, les Hommes protégeaient leurs terres avec grande difficultés contre les attaques aléatoires, les pillages des Orcs et Gobelins. De ces temps là Rigikuhus Hunt était un soldat du roi, il lui avait juré loyauté et fidélité.
Lors d'une expédition pour envoyer un pacte de non-agression aux peuplades elfiques, leur groupe de 25 soldats fut pris dans une embuscade. Un groupe de 15 Lycanthropes enragés, ils n'avaient certainement pas mangés depuis plus de deux semaines. Ce fut un vrai carnage, les Loup-Garous étaient désespérés et n'avaient plus rien à perdre, les ombres noirs leur avaient sauté dessus, le temps que le groupe de soldats comprennent la situation, 5 soldats avaient déjà perdu la vie.
Les 20 restants avaient sorti leurs épées pour le combat rapproché, les bêtes enragées tournaient autour d'eux en poussant des cris effrayants, les soldats gardaient leurs positions épées dressées. C'était le fer contre les crocs.
Affamés, la face d'observation ne dura que peu de temps, les loups chargèrent de façon désorganisée, détruisant les rangs humain. Un vrai carnage, les corps baignaient dans le sang, des morceaux de chairs, la forêt était en deuil. On pouvait voir un soldat tenant ses tripes dans les bras, un autre dont seul le corps restait, quand les Elfes-Sylvains découvrirent la scène, beaucoup vomir de dégoût, un Loup-Garou avait était empalé de partout et tenait encore avec ses crocs un Homme. Ils s'étaient entre tué pas un seul survivant, enfin jusqu'à ce qu'un des soldats pousse, une plainte affreuse. Les Elfes s'étaient jetés sur lui et l'avaient soigné de leur mieux. L'homme avait été projeté contre un arbre, son crâne presque fracassé, une cotte brisée, tenant un frère tombé au combat. Il refusait de le lâcher si bien que les Elfes durent l'assommer.
Quand il se réveilla, il se rappela ce qui s'était passé, il pleura.

"Tous morts, Tomas, Luc, Martin... Pas un seul n'a survécut. "

Comme il se lamentait, un Elfe était venu lui demander s'il désirait quelques choses. Il demanda juste comment ils les avaient retrouvés. L'Elfe lui expliqua qu'une traque contre ce groupe de Lycanthropes avait été menée. Ils avaient suivi leur trace, et les avaient retrouvés. Il lui dit aussi que le pacte avait été accepté et que c'était pour ça qu'ils l'avaient sauvé. Une chance pour lui, enfin peut-être aurait-il préféré la mort à ce qui lui arriva par la suite.

Une semaine plus tard, presque remis de ses blessures, il fut rapatrié sans encombre. On lui accorda des congés dans son village natale pour qu'il se remette de ce qu'il avait vu et subis.
Il repris son métier de bûcheron et fut considéré comme un héros. Les Loup-Garous ne sévissaient pas encore dans la région et savoir que si jamais il venait, il y avait un tueur de Lycanthropes était rassurant pour les villageois. À l'époque, ils étaient encore plus crains que les Peaux-Vertes, car en cas de morsures, il se pouvait que vous deveniez vous même Lycan. Heureusement, le soldat n'avait subi qu'une griffure.

Une semaine après son arrivé, il avait récupéré, si ce n'est qu'un léger rhum ; ce qui était bizarre étant donné qu'il n'en avait que rarement. Comme tout les matins, il se leva, s'habilla tout en regardant par sa fenêtre le temps. Le ciel était encore sombre et la belle assiette blanche qu'est la Lune brillait encore. Il devait se lever tôt, mais il appréciait les matins doux est encore humide ; sa mère lui avait toujours répété “L'avenir appartient à ceux qui se lève tôt". La fraiche odeur des sapins qui entouraient le village parfumaient l'air jeune. Il s'éloigna du village pour aller rapporter le bois qu'il avait coupé la veille. Le bois était encore vert, il faudrait certainement un été pour qu'il puisse être utilisé. Le tas de rondin formait une pyramide fragile. Il fallait les couper en plus petits morceaux, afin de les ramener au village, et le travail s'annonçait dur et épuisant.

Durant toute la journée il avait travaillé sans relâche, et déjà la nuit tombé. Il voulait à tout prix rentré chez lui se reposer car il s'était blessé avec des éclats de bois. Arrivant au village, le calme du matin avait disparu, un brouhaha dominait, on aurait cru une ruche.
Quand les villageois le remarquèrent, le silence retomba, tous le dévisageaient, il se sentait mal à l'aise. Un odeur familière vint lui taquiner les narines, une odeurs qu'il n'oublierait jamais : l'odeur du sang. Les citoyens s'étaient ameutés autour du corps de la jeune femme, son corps avait était déchiqueté, des traces de morsures, de griffures... Un homme voyant que le soldat en pause avait du sang sur ses vêtements prononça ces mots d'une voix triste : "Il est venu en héros, mais il n'est pas venu seul." Puis il cria : " Les Loup-Garous sont parmi nous !"
Le brouhaha domina de nouveau dans la foule, tous le fixait et des questions inquiétantes se présentaient : "C'est peut-être un Lycans lui aussi !", "Pourquoi les loups le suivent ?" et bien d'autres mais celles-ci sont les plus intéressantes.

Le soir même une chasse aux loups fut organisée, hommes, femmes et enfants y participèrent, mais par mesure de précaution, le héros d'hier devenu un piètre soldat soupçonné d'être un Loup-Garou resta chez lui surveillé par deux gardes.

Pendant plus d'une heure, ses geôliers ne le quittèrent point des yeux, tous ses mouvements étaient observés, aucun acte ne pouvait être occulté. Dehors les cris des rabatteurs/ chasseurs se faisaient de moins en moins fort, jusqu'à disparaître dans la nuit noire. Ce qui alerta les deux gardiens ce fut des bruits, des grognements et des couinements. Un d'eux sortit et revint très vite, il était pâle. Il marmonna dans sa barbe : "Les chiens sont morts.". L'autre devint pâle à son tour, il y avait une dizaine de chiens qui étaient de gros molosses, les chiens les plus dangereux que connaissent les humains.
Avec une voix pleine de rancoeur, il dit tristement : "Ils sont là nous sommes foutus, on va mourir ici sans rien pouvoir faire".
En effet à peine avait-il prononcé cette phrase, que la porte fut défoncée, les éclats volèrent partout dans la petite pièce, tous attendaient la mort comme des condamnés, ils étaient résignés. Après tout résister ne les ferait que plus souffrir. Trois silhouettes puants le chien entrèrent d'une démarche assurée dans la maison fébrile, l'air tendu les deux gardiens se levèrent arme au poing, quelques secondes plus tard, ils s'écroulèrent sans bruit, leur dernier souffle s'envola avec soulagement.
Le soldat put voir les trois affreuses bêtes, elles étaient silencieuses. Pourquoi ne le tuaient-elles pas? Qu'attendaient-elles ? Le prétendu chef du groupe car il y avait certainement une hiérarchie, s'avança. La fin? "Suivez-moi !"
L'homme loup qui venait de parler n'avait par terminé sa transformation, son faciès était plus proche de l'homme que de la bête. N'ayant pas d'autres choix que de les suivre, le soldat passé de prisonnier des hommes à prisonniers des loups.

On le mena dans une caverne, il y avait des hommes et des loups, dans toutes les étapes de leur transformation il crut bon de poser une question à ses nouveaux geôliers : "Qu'est-il arrivé à ces hommes, que leur avez-vous fait ?". Les seuls réponses qu'il eut, furent les gémissements, et hurlements des loup-hommes.

Il resta plusieurs jours dans sa grotte, à parement après une morsure de Loup-Garou, on devenait nous même Loup-Garou. Pourtant le soldat n'avait pas était mordu, pourquoi l'avaient-ils emmené ici alors. Il se souvint de son combat, et compris que ce qui transmettait cette maladie était leur bave. En effet lors de son combat les Lycanthropes affamés bavaient, et certainement leurs griffes étaient touchées. Il compris vite qu'il subirait le même sort que les autres. Sa transformation avait d'ailleurs déjà commencée. Sa vie humaine c'est arrêtée ici, dans cette grotte lugubre et sombre, sans personne avec si ce n'est que des loups. Ils se nourrissaient de chaire, toute ce qui bougeait pouvait être mangé d'après leurs lois.

II La soif de sang mélée à la soif de pouvoir un bon mélange ?

La bête pris le dessus sur l'homme, et quand sa transformation fut terminée non sans douleur, un lycanthrope gigantesque aux crocs d'agents et aux yeux de feu vint le voir. Le loup se nommait William enfin Riigikohus William, le premier de toute la contagion, le maître incontesté des Loup-Garous. Dans la langue courant Riigikohus signifiait suprême, il avait entendu ouïe-dire de l'exploit de l'ancien soldat, par malentendu, il avait compris qu'il avait tué à lui seul 25 de ses bêtes voraces, prêtes à tout pour un morceau de chaire.
Il se savait mourant car le puissant chaman qui l'avait créé, avait fait en sorte qu'il ne vive pas plus d'une dizaine d'années, afin d'éviter qu'il ne prenne en puissance. Hélas pour ce chaman, William l'avait tué puis s'était enfuie.
Ce que ne savait pas le chaman ce que cette maladie se transmettait par la salive.( les lycans possèdent des glandes salivaires enduites de lycanine, cellule transmettant la lycanthropie)

Les forces des orks et des gobelins commençaient à faiblir et une attaque imminente de l'Inquisition allait être menée contre-eux, les loups se devaient de fuir s'ils ne voulaient pas être exterminer, ils étaient encore trop peu nombreux. Riigikohus éleva donc l'ancien soldat à son propre titre (avec un "i" en moins pour monter qu'il est successeur à l'origine), depuis ce jour l'ancien soldat dont le nom est inconnu est devenu le lycans le plus important de tout ce bas monde, Rigikohus Hunt (hunt signifiant loup).

Le successeur mena donc ses "frères", et les sauva durant une longue année sur le continent, puis il compris qu'il ne servait à rien de fuir ainsi, tout les orks et gobelins qui avaient survécut à la Grande Bataille s'étaient sauvés sur une grande île. Grâce à l'aide de gobelins étant restés sur le continent (ils mourront tous), Rigikohus réussi à mener tous les lycanthropes sur la Grande Île.

Quelques années plus tard, un groupe d'hommes, de nains et d'elfes les ont retrouvés sous le sceau de l'Inquisition. Les forces du mal était plus forte et ne se laisserait pas vaincre cette fois ci, Rigikohus Hunt en était sûr, car à la tête d'un grand nombre de Loup-Garous il protégera à tout prix les terres de Neetud Maha.

Équipement basique : Aucun, il ne sais plus bien se servir d'armes, ses grosses mains l'en empêche.

Neetud Maha'-._ __ ___ ___________


-> Le forum est pour l\'instant en travaux, tous les RPs sont arrêtés.
->Si vous avez des questions, n\'hésitez pas à me contacter.
Merci de votre compréhension
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnm-rpg.forumactif.com
 
Dark Vador, l'émisaire de la Mort
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» émilie ◄ que dit un rouleau de PQ déguisé en Dark Vador ?... J'essuie ton père
» Le père de dark vador ???
» La force est en moi bordel ! Je suis puissant le Dark Vador !
» Humour Star wars
» [ Partenariat] Star Wars : Ascension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête des Terres de Neetud Maha :: Partie Administrative :: Bureau de recensement :: Personnages acceptés-
Sauter vers: